Cortijo Casablanca  
 

La maison ou cortijo dispose de 5 chambres avec chauffage, 2 salles de bain (lavabo, douche, baignoire et WC), d’un salon avec une cheminée, d’une salle à manger pouvant accueillir 10 personnes) et d’une cuisine. Une grande terrasse entoure la maison et une piscine originale est ouverte tous les jours de l’année.
A l’extérieur, les lignes droites de la façade recouverte de chaux blanche, faisant ainsi honneur à son nom, se combinent avec la grande terrasse, construite en pierres du pays et d’où l’on jouit de vues magnifiques sur la vallée et d’un soleil toujours très généreux.
A l’intérieur les tons chauds cohabitent avec la pierre et le bois, des meubles de famille, des antiquités et un choix judicieux d’objets.
Sur le principe des vases communicants, l’entrée conduit directement au salon qui à son tour débouche sur l’espace réservé à la salle à manger, à la cuisine ensuite.
Dans le salon, une grande fenêtre à claire voie permet à la lumière d’ensoleiller généreusement l’intérieur de cette bâtisse rustique.
La table de la salle à manger fut construite sur mesure par un forgeron de la région, selon le croquis des propriétaires. Elle utilise une pièce de chêne vert centenaire, taillée à la main, appelée ‘artesa’ et qui était utilisée jadis pour l’abattage traditionnel du cochon. Les chaises font partie de l’héritage familial tout comme une multitude d’objets caractéristiques d’un ‘cortijo’ andalou.
Les portes ont échappé à la démolition et ont été traitées et restaurées comme l’exigeait le style ancien de toute la bâtisse, et que certaines ont étée situées dans ce qui sont les propres habitats d'un "cortijo" de tâche, comme ils étaient: ecuries, fenil, grenier, etc...
Au rez-de-chaussée, les étables ont abandonné leur ancienne utilisation et ont été transformées en chambre et en salle de bain. Il en va de même à l’étage pour la vieille chambre, le grenier, le fenil et le latroje (réserve de nourriture), qui ont été convertis en chambres à coucher.